Call US - 214 - 2547 - 142

Home » Les projets » Les Cahiers Yves Navarre

Les Cahiers Yves Navarre

Chaque colloque international Yves Navarre donne lieu à la publication de ses actes chez H&O, sous le titre Cahiers Yves Navarre. Des intervenants issus d’horizons divers – universitaires, chercheurs, artistes, bibliothécaires, lecteurs… – analysent plusieurs aspects de l’œuvre d’Yves Navarre, sur une thématique donnée. Un texte rare ou inédit complète généralement chaque Cahier.
Les trois premiers Cahiers ont été publiés suite aux colloques de Galway (2014), de Paris (2015) et de Montpellier (2016). Les éditions suivantes devraient être biennales : le colloque de Liège (mai 2018) donnera lieu aux Cahiers 4 en 2019.

Cahiers 1, Une vie à écrire, H&O 2015.
« Avant-propos », Sylvie Lannegrand.
« Préface à quatre mains », Sylvie Lannegrand et Philippe Leconte.
« Sur le contenu des Cahiers », la Rédaction.
« Premières impressions », Lillis Ó Laoire.
« Je vis où je m’attache, une lecture », Morwena Denis.
« Catherine », Véronique Montémont.
« Yves Navarre : une vérité intime aux multiples visages »,
Véronique Montémont.
« Merci d’avoir laissé le h de vérandah », Dominique Dussidour.
« Le journal d’Yves Navarre, ‘…tel qu’il se glisse sous la plume…’ », Sylvie Lannegrand.
« Poèmes et chansons chez Yves Navarre », Jean Perrenoud.
« Traverser tous les lieux de la parole », Bruno Bisaro.
« De l’homosexualtié à travers l’œuvre romanesque d’Yves Navarre », Patrick Dubuis.
« De l’Hôtel Styx à Caron, requiem pour des feuilles mortes », Michto Rex.
« Réception de l’œuvre d’Yves Navarre », Philippe Leconte.
Certains osaient encore prétendre…, tapuscrit inédit d’Yves Navarre.
La Gobeuse d’âmes, nouvelle inédite d’Yves Navarre.

Cahiers 2, Du romanesque à l’autobiographique, H&O 2016.
« De l’art de se perdre dans la forêt navarrienne », la Rédaction.
« Dans la mémoire vive », Jocelyne François.
« Un roman intitulé Biographie », Dominique Dussidour.
« L‘Etoile rose de Dominique Fernandez et Biographie d’Yves Navarre : deux cheminements différents », Patrick Dubuis.
« Présentation de La Fibre des mots », Julian Lembke.
« Yves Navarre, un mélomane à l’écriture mélodieuse »,
Philippe Leconte.
« (Hors) le lieu des luttes », Bruno Bisaro.
« Mettre en scène une pièce d’Yves Navarre », Margaux Palluet.
« Ce sont amis que vent emporte, une lecture », Anna Gonzalez.
« Mots imprimés, parole vive: Yves Navarre et ses lecteurs »,
Karine Baudoin.
« Une invitation au voyage » , Angèle Bonvalet.
« Quand l’autobiographie joue avec la fiction : Yves Navarre écrit pour les enfants », Sylvie Lannegrand.
« Les théâtres secrets d’Yves Navarre », Arnaud Maïsetti.
« La mise en scène du quotidien chez Yves Navarre », Anne de Tienda.
Ainsi donc, ou la sonate en do majeur dite facile de W.A.M., texte rare d’Yves Navarre.

Cahiers 3, Écrire contre toute attente, H&O 2017.
« Éditorial », la Rédaction.
« Des ronces ou des broussailles, ou Fallait-il tuer papa-maman ? », Frédéric Canovas:
« Lorsque le soleil tombe, un roman de romans », Philippe Leconte.
« De Huelva à Cuelga, jeux de miroirs et mises en abyme »,
Philippe Leconte.
« L’oubli est parfois aussi important que la mémoire », Serge Hefez.
« Kurwenal adapté au cinéma », Yves Sartiaux.
« Freaks Society : le texte comme carrière de pierre », Julian Lembke.
« Yves Navarre et ses éditeurs », Sylvie Lannegrand.
« Les théâtres secrets d’Yves Navarre (II) : le drame saccagé », Arnaud Maïsetti.
« Face au miroir de l’homme blessé : la prise en charge particulière d’Yves Navarre », Anne de Tienda et Didier Combe.
Chants de l’herbe et de l’enfant, poèmes inédits d’Yves Navarre.

Commander les Cahiers Yves Navarre :
Cahiers 1, 160 pages, format 14,8 x 21 cm, 16 euros TTC.
Cahiers 2, 168 pages,  format 14,8 x 21 cm, 16 euros TTC.
Cahiers 3, 168 pages, format 14,8 x 21 cm, 16 euros TTC.